Illettrisme sans illettrés

Tintin lit

Pour montrer tout l’intérêt de la réforme du permis de conduire M. Macron, le jeune ministre des finances de la France, diplômé de philosophie et ancien assistant de Paul Ricoeur, inspecteur des finances puis banquier d’affaires avant de devenir conseiller du Prince a pris l’exemple des ouvrières d’un abattoir breton en liquidation judiciaire. Etant «pour beaucoup» illettrées, leur rendre plus facile l’obtention du permis de conduire les aiderait à retrouver du travail.

Déferlement médiatique. M. Macron insulte les ouvriers, les bretons, les travailleurs, les femmes ouvrières bretonnes, etc. M. Macron s’excuse trois fois.

L’illettrisme avait été déclaré «grande cause nationale 2013» par le Premier ministre d’alors M. Ayrault. Il existe d’ailleurs en France une Agence nationale de lutte contre l’illettrisme ; celle-ci recense 7 % d’illettrés parmi les Français de 18 à 65 ans. Dans l’abattoir en question ce taux atteindrait 20 %.

Nommer les choses c’est les créer. Ne pas en parler c’est les faire disparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *