La maternité des Lilas ne sera pas transférée à Montreuil

Bébé et chaton

L’agence régionale de santé renonce au projet de transfert de la maternité privée des Lilas (93) au sein de l’hôpital de Montreuil, du fait du rejet des personnels.

Ceux-ci souhaitent que la maternité garde son autonomie et préserve son « esprit ».

Depuis sa création en 1964 la maternité des Lilas est devenue un lieu symbolique d’une « certaine idée de la naissance » ; on y développe un projet médical qui privilégie des séjours relativement longs des patientes au moment de la naissance et on y prend le temps de prodiguer des conseils aux nouvelles mères. Les tarifs sont conventionnés, sans dépassement. Des couples viennent de bien au-delà de la seule commune des Lilas à cette maternité et les inscriptions  s’y font plusieurs mois à l’avance.

De nombreuses personnalités soutenaient les personnels, au premier rang desquelles M. Bartolone, président de l’Assemblée Nationale et ancien président du conseil général de Seine-Saint-Denis.

Le problème : un déficit d’exploitation de 2 millions d’euros, incompatible avec 24 millions d’euros d’investissement nécessaires pour reconstruire une maternité neuve.

Décidons de ne pas traiter le problème : les 2 millions d’euros ne sont rien, en face du bonheur des mères «bobos».

Ce même jour le gouvernement annonce qu’il faut trouver 21 milliards d’euros d’économies dans les dépenses publiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *