Les impôts de M. Thévenoud

Cigale

M. Thévenoud, député de Saône-et-Loire, que M. Montebourg avait lors de la célèbre fête de la rose de Frangy déclaré être le « meilleur » a été, à peine nommé secrétaire d’Etat au commerce extérieur débarqué du gouvernement parce qu’il n’avait pas déclaré ses revenus. Le fisc a dû saisir son indemnité de député pour recouvrer ses impôts.

Voilà qui éclaire d’un nouveau jour sa prise de parole à l’Assemblée nationale contre «l’optimisation fiscale» de McDonald’s. Simple jalousie de petit joueur en fait.

Bien sûr il déclarait également que «chaque citoyen français doit contribuer au financement du modèle social». Alors incohérence de la part de ce représentant du peuple, et de son épouse l’autre membre du  foyer fiscal, par ailleurs cheffe du cabinet du président du Sénat ?

Approche superficielle. M. Thévenoud a pu en ne payant pas d’impôts consommer plus et ainsi participer à la relance de l’économie et au redressement productif. Puis en s’acquittant de pénalités confortables envers le fisc il a contribué au delà de sa part au redressement des comptes publics.

Tout comme disait son mentor Montebourg : dépenser avant de rembourser plus tard…peut-être.

Pourquoi tant de haine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *