«On peut être de gauche et de bon sens»

images

Déclaration de notre nouveau ministre de l’économie.

Soit il a oublié Descartes, soit il exclut a priori les électeurs de gauche de l’espèce humaine. Troublant.

Voyons-le positivement : il incite à regarder l’économie à l’aune des faits et pas à travers des théories.  Et sa grand mère qui lui a appris que «si on ne produit pas on n’a pas grand-chose à distribuer» retrouve là la formule d’une certaine Martine Aubry qui affirmait en 2000 : «Pour distribuer les richesses il faut d’abord les produire».

Du bon sens vous dit-on. Et effectivement imparable dès lors que l’on se se rappelle que l’économie réelle ce sont des biens et des services, et pas des chiffres dans un budget.

Alors pourquoi toute cette émotion ?

Sans doute parce que depuis de longues années nombre de nos hommes politiques, de droite comme de gauche, flattent nos plus bas instincts en tentant de nous convaincre que le verbe suffit à créer la richesse.

Il semble d’ailleurs que certains aient même réussi à s’autoconvaincre et à oublier que there ain’t no such thing as a free lunch‘.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *