SNCM : la justice européenne inflige un sérieux revers à la France

Marche sur la tête

Voici comment est présentée sur nos radios publiques cette décision qui confirme que 200 millions d’euros d’aides publiques à la SNCM étaient illégales,décision qui devrait conduire au dépôt de bilan de la société détenue par Transdev, la filiale de la Caisse des Dépôts.

La France aurait perdu devant des juges butés.

Mais au fait pourquoi des aides ? Parce que la SNCM n’est pas compétitive et a perdu des parts de marché. Et pourquoi n’est-elle pas compétitive ? Du fait du pavillon français paraît-il. Pourtant la CMN qui partage l’exploitation avec la SNCM est profitable.

Mais il n’y a qu’à la SNCM que pour 182 jours de travail par an un assistant maître d’hôtel gagne 3 352 euros net par mois et un garçon 2 288 euros. Sans parler des effectifs sédentaires pléthoriques.

Alors faut-il se plaindre que la justice européenne protège le contribuable français ? Ou de ce que le citoyen français doive se reposer sur la justice européenne pour voir appliquer l’article 15 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen : « La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration.  » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *