Les réformes de M. Hollande

chutjereve

Le journal des Echos s’attarde sur le programme de travail du gouvernement en 2015. En sus du  projet de loi pour la croissance et l’activité du ministre de l’Economie, M. Macron, destiné à desserrer des règles jugées inutiles ou pénalisantes notamment en matière de professions réglementées, ce ne sont pas moins de cinq réformes majeures qu’il recense pour cette année :

1. La réforme du Code du travail qu’il faut alléger et simplifier pour lever des freins à l’embauche. Le gouvernement voudrait également que les entreprises puissent allonger la durée de travail en fonction de leurs carnets de commandes.

2. Une nouvelle réforme des retraites. Après la réforme du régime général, il faui envisager pour sauver de la faillite les principaux régimes complémentaires de reporter l’âge auquel on peut toucher sa retraite complémentaire à taux plein, ce qui rendrait de facto caduc l’âge légal de départ qui vient d’être fixé à 62 ans, il y a un an à peine.

3. La réforme de la santé, inscrite dans  le projet de loi santé de Mme Touraine qui, au-delà de la généralisation du tiers payant suscitant les manifestations actuelles des médecins, prévoit une refonte de l’organisation territoriale de la santé. Celle-ci fait l’unanimité contre elle : les professionnels libéraux s’insurgent du rôle central accordé par le projet de loi à l’hôpital public «qui n’a pas fait la preuve de son efficience» en craignant de passer «sous la coupe de la bureaucratie» alors que les personnels des hôpitaux publics considèrent que le projet facilitera la suppression d’établissements et d’emplois au prétexte de rationalisation du service public

4. Une grande réforme de l’Etat, sur laquelle M. Mandon travaille depuis sa désignation comme secrétaire d’Etat à la Réforme de l’Etat et à la Simplification en avril 2014.  Il vérifiera que toutes les interventions actuelles de l’Etat sont pertinentes  et effectuées au bon échelon entre l’Etat et les collectivités. Il promet des mesures non cosmétiques. Cette réforme de l’Etat se fait en parallèle de la réforme territoriale.

5. La réforme territoriale, qui doit redistribuer les rôles des trois échelons de collectivités. Le gouvernement mise sur cette réforme pour simplifier les administrations locales et les rendre plus économes. Cette réforme des compétences promet des guerres de tranchées entre les partisans des départements, ceux des régions, des intercommunalités ou des communes.

Six défis au total. Moitié moins que de travaux pour Hercule, mais autrement plus complexes.

Autant de réformes qui tendent à amender, voire à reprendre, des réformes d’il y a 30 ans : la retraite à 60 ans, la décentralisation, les lois Auroux, la  création de la fonction publique hospitalière … Toutes réformes lancées avec une force tranquille par un lointain prédécesseur de M. Hollande, dont le programme électoral à l’élection présidentielle de 1981 s’intitulait « Changer la vie ». Réformes volontaristes mais pas forcément très bien construites.

On comprend alors que Mme Duflot, l’ex-ministre du logement et qui souhaite, elle, encore plus changer la vie de ses concitoyens s’étrangle et accuse M. Hollande d’engager «  un grand bond en arrière  » et de manquer une occasion « de changer de modèle »

Jean-Jacques Rousseau affirmait que : « Le monde de la réalité a ses limites. Le monde de l’imagination est sans frontière » . 

M. Hollande ne serait-il pas en train d’en finir avec des réformes imaginaires ?

Une réflexion au sujet de « Les réformes de M. Hollande »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *