Je suis Charlie … mais je ne sais pas pourquoi.

Conjugaison

Ce matin-là Madame Badinter, la milliardaire héritière et présidente du conseil de surveillance de Publicis, groupe de publicité fondé par son père, était reçue sur la radio du service public. Pas en tant que capitaliste à vrai dire mais comme philosophe soutenant Charlie-Hebdo dans son laïcisme de combat.

Madame Badinter considère que la laïcité « à la française » est de mieux en mieux établie dans notre pays et nous protège des extrémistes de tout bord.  Pour elle il faut donc la promouvoir et la défendre sans relâche, Et voilà qu’une journaliste, Mlle Salamé, l’interpelle vivement sur une de ses déclarations récentes  : « Est-ce que la défense de la laïcité – qui est un combat nécessaire – va jusqu’à dire ce matin sur France Inter « Il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d’islamophobe » ? Est-ce que cela n’est pas excessif donc contre-productif ? ».

La philosophe reste abasourdie. Elle laisse échapper  » votre question est, euh, ridicule » avant de se reprendre pour expliquer : « On ferme le bec de toute discussion sur l’islam, ou d’autres religions avec la condamnation absolue que personne ne supporte : vous êtes raciste, islamophobe, taisez-vous. »

Pour autant la journaliste ne semble pas percevoir la différence  entre « être islamophobe » et « se  faire traiter d’islamophobe » et persiste «  je réagissais à la force de la phrase ».

Mlle Salamé, fille d’un ministre de la culture du Liban est pourtant francophone… Elle a suivi de brillantes études depuis l’Ecole alsacienne à Sciences-Po Paris. Et même si elle officie dans des émissions de débat télévisé qui fondent leur popularité plus sur la spontanéité des intervenants que sur la réflexion argumentée elle a remporté en 2015 le prix Philippe Caloni qui récompense l’intervieweur de l’année en France.

Ce qui prouve – du moins si l’on croit au sérieux de cette distinction – qu’ont peut bien interviewer sans bien comprendre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *