L’homme aux 40 euros

Arbre aux écus

Et voilà. M. Valls le premier ministre a réclamé la confiance de l’Assemblée nationale et il l’a obtenue. Chichement, mais il l’a obtenue. Pour cela il a dû montrer qu’il se préoccupe de justice sociale et est un vrai homme de gauche. Dans son discours de politique générale il a repris Mme Touraine qui avait déclaré que, finalement, les petites retraites de 6,5 millions de pensionnés resteraient bloquées en 2014. Il a annoncé une prime.

Prudemment il n’en a donné le montant qu’après le vote. 40 euros. Ce n’est pas beaucoup : sur un an 11 centimes par jour. Mais c’est beaucoup plus sur l’année 2014 que les 0,4 % de revalorisation envisagés à compter du mois d’octobre. Avec la plus élevée des petites retraites concernées cette augmentation aurait représenté 15 euros au plus. Alors où trouve-t-on 260 millions d’euros alors qu’on avait des difficultés à en trouver 100 ?

En 2015. La prime sera versée «au début de l’année 2015». Et elle sera prise en compte en 2015 comme une mesure de revalorisation.

« De l’enfumage » pour la CGT. Du réalisme, ou du grand art ? Quels sont ceux de nos députés qui y ont cru, ou fait semblant d’y croire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *