Avec un point de croissance t’as plus rien

Sucre d'orge

Le président François Hollande a estimé que la prévision de 1% de croissance pour 2015 paraissait« réaliste », en dépit du scepticisme du Haut conseil des finances publiques.

Cet organisme indépendant placé auprès de la Cour des comptes depuis la loi qui l’a créé en décembre 2012 pour apprécier le réalisme des prévisions macroéconomiques associées aux textes budgétaires a estimé que « la prévision de croissance de 1 % [en 2015] paraît optimiste».

Optimiste ne signifie pas forcément faux. 1 % de croissance c’est 1 % de PIB en plus. Rêvons à ce que 1 % va apporter à chacun des Français.

Pour les retraités d’abord : chaque année ils sont un peu plus nombreux en France, 2 % de plus. L’espérance de vie croît plus que l’âge de la retraite. Comme les pensions représentent environ 15 % du PIB, voilà 30 % de ce point de croissance consommés

Pour les malades ensuite : chaque année on dépense un peu plus pour la Santé en France. Le rythme d’augmentation a ralenti mais c’est toujours 3 % par an ou presque : les Français sont plus vieux donc plus malades et les soins toujours plus complexes et plus chers. Comme les dépenses de santé représentent environ 12 % du PIB, voilà encore 0,3 % de croissance bien utilisés.

Pour tout le monde enfin. Avec l’espérance de vie qui croît et le solde migratoire positif nous sommes de plus en plus nombreux chaque année. La part de chacun se réduit d’environ 0,4 % par an.

Donc avec 1 point de croissance on maintient le niveau de vie des retraités et des autres, en les soignant un peu mieux. Mais c’est tout. Devinez ce que cela signifie pour le pouvoir d’achat.

Question :avec 0,5 point de croissance ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *