Multiplication des votes

jurer_bible

Rencontrant quelques difficultés avec les appareils des autres partis pour établir des listes d’union aux prochaines élections régionales le Parti socialiste (PS) a décidé de consulter directement les sympathisants de la gauche et des écologistes.

Il a organisé un référendum dont la question est « Souhaitez-vous l’unité de la gauche et des écologistes aux élections régionales ? ». Chacun peut voter,dans un des « plus de 2 000 points de vote » ou par Internet.

Dans ce cas il suffit de se rendre sur le site dédié , de cocher la case stipulant que l’on adhère à la Charte d’engagement, de renseigner les champs du formulaire en ligne – prénom, nom, adresse e-mail, code postal – pour recevoir dans sa boîte mail un lien qui permet de cliquer sur « Oui » ou « Non ».

Procédure très simple. Et qui techniquement repose en fait sur un seul identifiant :  l’adresse e-mail  Comme l’indique une  porte-parole du parti  « Nous assumons le fait de ne pas avoir mis en place un système verrouillé […]. Nous avons préféré opter pour la simplicité plutôt que la lutte à tout prix contre la fraude. « 

Des journalistes de  L’Obs, de Rue 89, du Monde, du  Figaro, de France TV Info et de différents media n’ont pas alors hésité, en fournissant des adresses différentes, à voter plusieurs fois. Certains ont pu s’exprimer jusqu’à dix fois en quelques minutes. Plusieurs journalistes ont assuré sur les réseaux sociaux avoir fait voter M. Cambadélis ou M. Sarkozy. Et les media ont engagé une  campagne pour dénoncer  cette « faille » et le manque de sincérité et de fiabilité de la consultation..

Pourtant en validant la Charte d’engagement le votant « déclare sur l’honneur » non seulement se « reconnaître dans les valeurs de la gauche, des écologistes et de la République, dans le projet d’une société de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité, de justice et de progrès solidaire »  mais également  » Voter une seule fois » et accepter de fournir ses informations d’état-civil et son adresse postale et électronique.

Manifestement aux yeux de ces représentants du quatrième pouvoir, cet engagement n’est que formel. Et peu dans les articles critiques qu’ils consacrent à ce référendum prennent la peine de le rappeler.

Le PS a annoncé qu’il allait porter plainte contre X pour « faux et usage de faux » et pour « usurpation d’identité ». Rien à voir officiellement avec les agissements des medias. Ce serait parce que des personnalités politiques – dont Mme Cosse, la secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts – auraient reçu un message de remerciement pour leur vote alors qu’elles n’avaient pas pris part à cette consultation.

Souhaitons que la Justice traite cette plainte toute la diligence qu’elle mérite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *